Un cerveau en surchauffe

/!\ IMPORTANT /!\

LES SYMPTÔMES DÉCRITS DANS CE FORUM NE SONT PAS SPÉCIFIQUES A LA SEP

Il n'y a pas de symptômes spécifiques à la sclérose en plaques. Elle a exactement les mêmes symptômes que toutes les maladies neurologiques et mêmes d'autres.
C'est pour cette raison qu'elle est si difficile et si longue à diagnostiquer.

Nous vous invitons à garder une certaine méfiance sur les effets et les troubles constatés par les membres de ce forum et par analogie aux vôtres. Et conservez encore une plus grande méfiance concernant toutes les informations que vous pouvez trouvez sur internet de manière plus générale.

Les sujets de ce forum sont régulièrement lus et analysés pour éviter des inquiétudes inutiles ou des fausses joies.

/!\ IMPORTANT /!\
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
lélé
VIP
Messages : 4839
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16798
Contact :

Un cerveau en surchauffe

Message non lu par lélé » 12 févr. 2020, 09:37

En lisant le poste de septendre je me suis rendue compte que notre cerveau fonctionne assez particulièrement

Pour exemple je suis toujours à penser quelque chose ou bien je chante une chanson et c'est même pas des chansons actuelles, mais par exemple des chansons des années 90 dans mon adolescence
Donc quand j'ai ''killing me softly'' toute la journée c'est fatiguant

Bref souvent je dis à jc ''tu penses à quoi''
Sa réponse ''rien'' je lui dis que c'est impossible de ne penser à rien

Je cogite tout le temps et si je me réveille la nuit je réfléchi encore
Et devant la TV si il y a des génériques ben je compte les lettres, puis le nombre de mot puis le nombre de lignes

Et là je me dis en écrivant cela que j'ai un.probleme

Avez vous l'impression que votre cerveau ne se repose jamais ?
Secondaire progressive.

Avatar de l’utilisateur
maglight
Accro
Messages : 2626
Inscription : 05 juil. 2018, 11:12
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par maglight » 12 févr. 2020, 10:19

lélé a écrit :
12 févr. 2020, 09:37
En lisant le poste de septendre je me suis rendue compte que notre cerveau fonctionne assez particulièrement

Pour exemple je suis toujours à penser quelque chose ou bien je chante une chanson et c'est même pas des chansons actuelles, mais par exemple des chansons des années 90 dans mon adolescence
Donc quand j'ai ''killing me softly'' toute la journée c'est fatiguant

Bref souvent je dis à jc ''tu penses à quoi''
Sa réponse ''rien'' je lui dis que c'est impossible de ne penser à rien

Je cogite tout le temps et si je me réveille la nuit je réfléchi encore
Et devant la TV si il y a des génériques ben je compte les lettres, puis le nombre de mot puis le nombre de lignes

Et là je me dis en écrivant cela que j'ai un.probleme

Avez vous l'impression que votre cerveau ne se repose jamais ?
Lut' Lélé,
j'espère que tu vas un peu mieux a la marche ?

je m'étais faite cette réflexion que peut-être nous étions en permanence en " ébullition" ou en surchauffe cognitive.
J'appelais ça, a l'époque, une hyper-activité cérébrale.
Je suis tout comme toi, incapable de ne pas penser et j'ai bien l'impression a nous lire, que c'est un trait de caractère, chez beaucoup ici.
-Peux-tu encore, agir sur ton post, Lélé pour y ajouter un sondage, ça me semble intéressant de pouvoir le " chiffrer" ?
merci pour la question, elle est pertinente :wink:

Avatar de l’utilisateur
lélé
VIP
Messages : 4839
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16798
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par lélé » 12 févr. 2020, 10:28

Je ne trouve pas pour le sondage
Si tu y arrives essaies de le faire autrement on va voir si Bashogun ou defcom ont une possibilité

Bonne idée

Pour la marche ça va mieux que la semaine dernière
Je suis en sevrage neurontin donc beaucoup de douleurs mais pas trop le choix
Je prends trop de poids
Secondaire progressive.

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
VIP
Messages : 3010
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par PatrickS » 12 févr. 2020, 10:40

Bonjour,
lélé a écrit :
12 févr. 2020, 09:37


Avez vous l'impression que votre cerveau ne se repose jamais ?
Ce n'est pas une impression.
Il ne se repose jamais (il n'est pas aux trente cinq heures).
Même quand on dort, il travaille, différemment, mais il travaille.

Et quand quelqu'un dit qu'il ne pense à rien, c'est plutôt du genre: rien de particulier ou qui en vaut la peine.

Patrick
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par Nostromo » 12 févr. 2020, 11:40

Coucou,
lélé a écrit :Sa réponse ''rien'' je lui dis que c'est impossible de ne penser à rien
Il est possible de penser intensément au néant, ça compte ?
sep récurrente-rémittente depuis 1993, diagnostiquée en 1995.

Lois007
Fidèle
Messages : 370
Inscription : 15 déc. 2007, 17:04
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par Lois007 » 12 févr. 2020, 12:52

Lélé ça me fascine ce truc de compter les lettres, mots, ou ligne pendant les génériques :D et je te rejoins sur l'idée que le cerveau sait pas faire de pause... :roll:
Et yep Mag, la surchauffe ou surcharge cognitive, ça me rappelle une hypothèse que j'avais lue, expliquant qu'une partie (une partie hein) de la fatigue de la SEP pouvait venir de là.
Et c'est vrai que des fois j'me dis que c'est épuisant par rapport à des non-sépiens, j'ai l'impression de devoir me "concentrer" pour des tas de trucs qui devraient être "naturels", rien que voir normalement, entendre normalement, garder l'équilibre, rester debout, parler... Des tas de trucs simultanés qui me semblent me demander davantage de ressources, comme si les sollicitations du cerveau étaient plus nombreuses. :lol:

Avatar de l’utilisateur
lélé
VIP
Messages : 4839
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16798
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par lélé » 12 févr. 2020, 13:00

Nostromo a écrit :
12 févr. 2020, 11:40
Coucou,
lélé a écrit :Sa réponse ''rien'' je lui dis que c'est impossible de ne penser à rien
Il est possible de penser intensément au néant, ça compte ?
Nostromo je ne sais pas ce qu'est le néant
Secondaire progressive.

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 7980
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par Bashogun » 12 févr. 2020, 14:09

Bien le bonjour !
maglight a écrit :
12 févr. 2020, 10:19
je m'étais faite cette réflexion que peut-être nous étions en permanence en " ébullition" ou en surchauffe cognitive.
J'appelais ça, a l'époque, une hyper-activité cérébrale.
J'avais prévu de rappeler ton sujet sur la question, Mag' !
PatrickS a écrit :
12 févr. 2020, 10:40
Ce n'est pas une impression.
Il ne se repose jamais (il n'est pas aux trente cinq heures).
Même quand on dort, il travaille, différemment, mais il travaille.
Tu as tellement raison, Patrick, que la question de l'ennui commence à prendre une autre dimension. Ce ne serait plus un temps perdu, mais un temps utile et même nécessaire pour donner du temps au cerveau d'assimiler ce que l'on a vu, lu, appris, de se 'reconfigurer'. A vouloir absolument que les enfants ne s'ennuient pas, on le prive finalement de ce travail silencieux de leur cerveau.

Il y a donc l'activité incessante mais insensible du cerveau qui fait ses petites affaires dans son coin et l'activité volontaire et consciente de son propriétaire - c'est là qu'il peut y avoir une différence selon chacun, sans doute.
Mon cerveau n'est jamais en repos, m'avait-on dit suite à un EEG. De fait, j'ai l'impression de toujours être 'en éveil' à lire, écouter, observer, etc et faire de liens entre tout ce que je chope ainsi pour enrichir ma réflexion et lui donner plus d'épaisseur, d'anticiper , de 'relire' des événements passés... C'est sans fin.
Le revers de la médaille, c'est certainement, pour moi en tous cas, une anxiété en soubassement à certains moments.

Maintenant, est-ce un trait commun et particulier à tous les sépiens ? D'abord parce que ce ne serait très certainement pas leur exclusivité ; ensuite, parce que je doute fort que nous soyons tous, ne serait-ce qu'ici, et même à des degrés divers, affligés ou doté de cette caractéristique.

Mais il est tout de même bien possible que la maladie, la nôtre et bien d'autres, accentue l’ébullition cérébrale en raison des questionnements et des enjeux qui lui sont liés.
_________________
Sep rémittente diagnostiquée en sept 2011, premiers symptômes en 2008, voire 2005
Sep secondaire progressive depuis 2016, diagnostiquée en février 2019

Avatar de l’utilisateur
CeTen
Fidèle
Messages : 685
Inscription : 28 déc. 2015, 13:56
Ville de résidence : Arlon, Belgique
Prénom : Cécile
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=12832
Localisation : Belgium
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par CeTen » 12 févr. 2020, 14:27

Personnellement je suis HP...
pratique ou pas je n'en sais rien, mais chez les HP la "surchauffe du cerveau" c'est assez bien connu/reconnu.

Perso je pense en arborescence c'est à dire que j'ai plusieurs "hypothèses" sur un même truc en tête en même temps qui se développent simultanément... C'est souvent perturbant pour mon entourage, pcq on commence à parler de qqch, je pense et développe la conversation avant les autres et j'arrive à sortir des trucs improbables! ou plus vraiment dans le sujet...
Je développe aussi des tas de scénarios (catastrophe ou non) sur des tas de sujets et ça crée parfois qques angoisses!

ça ne me réveille pas trop la nuit, sauf de temps en temps et alors, je prends ma tablette et je tapote ce qui me perturbe, j'écris une lettre à la personne concernée (que je n'envoie pas forcément)
ça me permet de faire le tri.
d'autre part, je suis incapable de faire une seule chose à la fois. et ça c'est pour le coup ultra perturbant quand on me connait pas. Je lis en regardant la télé et en discutant avec une copine, je fais la cuisine et la vaisselle tout en gérant mes problèmes de téléphonie etc!
Mon compagnon n'arrive pas tjs à suivre! Je suis 2/3 discussion à une même table... :shock:

Bref, la surchauffe du cerveau, je vois! mais le pire c'est que moi, c'est si j'essaie de calmer le jeu que c'est pire! donc je me tiens occupée!

je vous mets une vidéo d'une humoriste belge (que j'ai rencontrée) et qui en parle un peu:
https://www.rtbf.be/pure/article/detail ... d=10376098
ange2 ange2

SEP RR diagnostiquée en novembre 2015
Aubagio depuis octobre 2018

Avatar de l’utilisateur
PatrickS
VIP
Messages : 3010
Inscription : 10 mai 2010, 15:38
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par PatrickS » 12 févr. 2020, 15:23

CeTen a écrit :
12 févr. 2020, 14:27
je fais la cuisine et la vaisselle tout en gérant mes problèmes de téléphonie etc!
Tes problèmes de téléphonie viennent probablement du fait que nos smartphones, n'aiment pas l'eau de vaisselle. :roll:
Un jour à la fois
SEP primaire progressive depuis 2002
Aucun traitement
Régime Seignalet depuis mars 2OO9

Septendre
Fidèle
Messages : 304
Inscription : 18 déc. 2017, 15:44
Ma présentation : SEP depuis Juin 2017
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par Septendre » 12 févr. 2020, 16:10

Très intéressant ces échanges.
Je me retrouve aussi dans l'arborescence mais ça s'est calmé avec l'age. On dit de moi dans la famille que je pouvais suivre deux conversations et une émission à la télé en même temps. Je me rappelle que je suivais 2 film en parallèle. ce n'est plus le cas depuis un moment. :shock:
Depuis la SEP c'est plutôt les extrêmes : soit totalement crevé et pas la capacité à me concentré sur quoi que ce soit. Même pas capable d’écrire un mail cohérent. ou l'emballement, comme une tempête dans la tête et un corps épuisé. Et là ça va dans tous les sens. Heureusement je n'ai ces extrêmes tout le temps. mais ça me bouffe 2 à 3 heures par jour.
Je ne sais pas ce qui se passe à l’intérieur, Il faudra dompter la machine, mais je crois que ça ne sera pas possible.

Bonne continuation.

Avatar de l’utilisateur
Nostromo
Passionné(e)
Messages : 1992
Inscription : 26 mars 2018, 02:32
Ville de résidence : Nyon
Prénom : Jean-Philippe
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15577
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par Nostromo » 12 févr. 2020, 18:09

Yo,
lélé a écrit :Nostromo je ne sais pas ce qu'est le néant
Raison de plus pour le découvrir :). Le vide intersidéral permet une bonne approche de la notion...
sep récurrente-rémittente depuis 1993, diagnostiquée en 1995.

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 15369
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par Defcom » 12 févr. 2020, 21:57

Bonsoir
Pour le sondage,il est possible de l'intégrer dans le message de départ,pour cela,lélé,il faut nous donner le contenu de ton sondage ainsi que le temps imparti pour celui ci et bashogun ou moi ferons un édit de ton message afin de l'intégrer dedans .
Une MàJ des fonction du forum sera faite afin d'expliquer comment créer un sondage,le temps de faire quelques imprim écran et de mettre tout cela en ligne.
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

Avatar de l’utilisateur
Audrey.c
Fidèle
Messages : 306
Inscription : 22 août 2019, 00:13
Ville de résidence : Bastia
Prénom : Audrey
Ma présentation : ausoleil
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par Audrey.c » 12 févr. 2020, 22:38

Coucou, je pense aussi que le cerveau ne s'arrête jamais mais pour ma part par exemple ça n'a rien à voir avec les exemples cités de lélé. Je vais plus penser au 3000 choses qu'il faut que je fasse et qu'il ne faut pas que j oublie, je pense à mon état par moment ou à des choses de ma vie positives ou non, des choses qui me tracassent etc. Par contre jamais je n'ai pensé à compter les lignes des phrases des génériques hihi. Je pense que pratiquement tout le monde est concerné par ça maintenant, notre mode de vie ou tout est toujours à 100 à l'heure y joue beaucoup je pense. Je vois quand je bosse et que je me pose dans le canapé pour souffler et essayer de penser à rien pdt ma pause et bien à ce moment même je pense que je n'ai pas beaucoup de temps pour essayer de souffler, qu'il ne faut pas que je sois en retard et qu'il faut que je profite pour reposer ma tête, mais je pense quand même à ça au final... ça ne s'arrête jamais

Avatar de l’utilisateur
CeTen
Fidèle
Messages : 685
Inscription : 28 déc. 2015, 13:56
Ville de résidence : Arlon, Belgique
Prénom : Cécile
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=12832
Localisation : Belgium
Contact :

Re: Un cerveau en surchauffe

Message non lu par CeTen » 13 févr. 2020, 08:57

PatrickS a écrit :
12 févr. 2020, 15:23
CeTen a écrit :
12 févr. 2020, 14:27
je fais la cuisine et la vaisselle tout en gérant mes problèmes de téléphonie etc!
Tes problèmes de téléphonie viennent probablement du fait que nos smartphones, n'aiment pas l'eau de vaisselle. :roll:
Je préfèrerais que ce soit ça mais non... En fait le fournisseur d’accès belge n'a rien entretenu ni amélioré dans son infrastructure nous avons donc la merveilleuse vitesse de 1.3mbps pour internet et je n'ai même pas la 3G à la maison.
On se démène avec tout ça pour avoir une connexion décente... Mais pas évident pour un village de 100hab de faire bouger un monstre qui détient le monopole sur l'infrastructure téléphonique
ange2 ange2

SEP RR diagnostiquée en novembre 2015
Aubagio depuis octobre 2018

Répondre

Revenir à « Les différents symptômes »