Le microbiote intestinal, facteur crucial dans la sclérose en plaques ?

Les études en cours sur la SEP
Votre sous-forum ici ?
Demandez nous le par message privé
Règles du forum
Retrouvez ici, les discussions autour des différents traitements et leurs effets secondaires ou encore la recherche sur la maladie.
Le caractère sérieux de cette catégorie du forum est incompatible avec les posts inutiles et sans importance réelle avec le sujet.

Nous vous demandons donc de réserver vos posts sans liens sérieux ou hors sujet à d'autres parties du forum qui sont prévues à cet effet ;)

Les débordements seront corrigés après concertation inter modos, et vous serez bien sur avertis en PV.
Toute réaction à ces corrections ne seront pas admises en public, vous pourrez revenir vers nous en PV uniquement.

Merci de votre compréhension
Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3955
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Le microbiote intestinal, facteur crucial dans la sclérose en plaques ?

Messagepar Bashogun » 07 déc. 2017, 09:34

SCLÉROSE en PLAQUES : Le microbiote intestinal, facteur crucial de progression de la maladie
SantéLog.com - 3 déc. 2017

Des chercheurs de l'école de médecine Robert Wood Johnson de Rutgers (New Jersey) révèlent que certaines bactéries intestinales, au jeune âge vont contribuer à l'apparition et à la progression de la maladie de la sclérose en plaques (SEP). Ces conclusions, obtenues chez l’animal et présentées dans les actes de l’Académie des Sciences américaine (PNAS) expliquent comment ensemble, l'âge, les bactéries intestinales et les gènes de risque de la SEP semblent se combiner pour déclencher la maladie. Enfin, l’étude est la première à identifier les mécanismes par lesquels les bactéries intestinales déclenchent les changements dans le système immunitaire qui sous-tendent la progression de la SEP.
(...)

Certaines bactéries intestinales, facteur de risque de SEP ? Dans cette étude, les chercheurs utilisent des gènes de risque de la SEP pour concevoir des souris génétiquement modifiées, modèles de SEP. Placées au départ dans un environnement stérile et exempt de germes, ces souris modèles ne développent pas la maladie. Exposées à un environnement naturel, peuplé de bactéries, les souris développent une maladie similaire à la SEP et une inflammation dans les intestins (dysbiose). Ces premiers résultats suggèrent que les bactéries intestinales peuvent être un facteur de risque et de déclenchement de la maladie.

Un lien plus fort entre les bactéries intestinales et un âge plus jeune, est identifié avec ces travaux. Or il se trouve que c’est la période de la vie où l’incidence de la SEP est la plus élevée. Ces souris modèles sont en effet plus enclines à développer la SEP que les souris plus âgées. Ensemble, l'âge, les bactéries intestinales et les gènes de risque semblent « travailler ensemble » pour déclencher la maladie.

Des implications thérapeutiques ? L'élimination des espèces nuisibles de bactéries intestinales liées à la progression de la SEP, ou à l'inverse, l’augmentation, par probiotiques par exemple, des niveaux de bactéries bénéfiques pourrait permettre de ralentir la progression de la maladie. C’est l’objet de l’essai clinique en cours : les US National institutes of Health financent la validation de ces résultats expérimentaux chez un échantillon de patients atteints de la SEP.

Article intégral Santé Log

Source : étude PNAS (en anglais)
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

khadija
Célébrité
Messages : 8171
Inscription : 30 janv. 2012, 14:34
Contact :

Re: Le microbiote intestinal, facteur crucial dans la sclérose en plaques ?

Messagepar khadija » 08 déc. 2017, 20:05

Merci bashogun. Interressant l'article.. Affaire à suivre..


Revenir vers « La recherche sur la SEP »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités