Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5868
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Bashogun » 16 juil. 2018, 13:54

Troubles du sommeil : le signe qui peut alerter d’une sclérose en plaques 5 ans en avance
Medisite - Morgane Garnier - 16 juillet 2018

Dans une récente étude, des chercheurs se sont penchés sur l’apparition d’éventuels signes précurseurs de la sclérose en plaques et ont découvert que plusieurs troubles, notamment du sommeil, sont détectés chez les malades plusieurs années avant la pose du diagnostic.

(...)
Des troubles divers et variés chez les personnes malades détectés avant le diagnostic
(...)
Les chercheurs se sont concentrés sur le Canada, pays qui a le taux de sclérose en plaques le plus élevé au monde. Ils ont examiné les dossiers de santé de 14 000 personnes atteintes de la maladie entre 1984 et 2014 et les ont comparés à ceux de 37 000 autres individus sains. Résultat :
  • - 5 ans avant la survenue des symptômes cliniques de la sclérose en plaques, ceux qui en sont atteints ont quatre fois plus de chance d’être traités pour des troubles du système nerveux tels que des douleurs ou des troubles du sommeil, et ont 50% plus de probabilité de consulter un psychiatre.
    - La fibromyalgie, maladie se caractérisant par des douleurs musculaires et articulaires chroniques, et le syndrome du côlon irritable sont respectivement trois fois et deux fois plus répandus chez les personnes qui ont plus tard été diagnostiquées.
    - Des migraines, des troubles de l’humeur, l’anxiété, la dépression et les troubles bipolaires constituent également d’autres signes précurseurs.
(...)
Ces résultats montrent que le diagnostic de la sclérose en plaques précède des [est précédé de] symptômes précoces qui ne sont pas considérés comme ceux reconnus par la maladie. « L’existence de ces signaux d’alerte sont bien acceptés pour la maladie d’Azheimer ou de Parkinson, mais il y a eu peu d’investigation sur le même schéma pour la sclérose en plaques », déplore la chercheuse Helen Tremlett.
(...)

Article intégral
Source Multiple Sclerosis Journal

[Petit commentaire en réaction : l'étude montrerait tout son intérêt si elle avait comparé aussi les données pour des patients diagnostiqués d'une autre pathologie dont les symptômes sont proche de la ceux de la sclérose en plaques.
En outre, on peut certes déplorer que ces signes précurseurs soient mal pris en compte, mais cela ouvre ce faisant un accroissement du risque de diagnostic erroné. S'il faut à l'évidence mieux former les médecins, notamment généralistes, à la Sep, à ses symptômes et aux procédures pour la diagnostiquer afin de limiter autant que possible l’errance diagnostic, cela ne saurait conduire à établir un diagnostic mal étayé en s'affranchissant des critères.
L'actualité a récemment mis en exergue le cas d'une patiente diagnostiquée avec une sclérose en plaques et traitée - alors qu'il s'agissait d'une maladie de Lyme...]
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Defcom
Messages : 14621
Inscription : 13 avr. 2010, 19:15
Localisation : Hauts de France (Pas de Calais)
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Defcom » 16 juil. 2018, 22:13

Bonsoir Bashogun et merci pour cette info
"Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire."

khadija
Célébrité
Messages : 9631
Inscription : 30 janv. 2012, 14:34
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par khadija » 17 juil. 2018, 00:37

Wi merci bashogun. C intéressant..

Avatar de l’utilisateur
Mallorie
Accro
Messages : 2134
Inscription : 24 juin 2016, 10:41
Ville de résidence : 24800 Vaunac
Prénom : Mallorie
Ma présentation : viewtopic.php?f=32&t=13189
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Mallorie » 17 juil. 2018, 13:47

trés interressant.
J'ai partagé sur FB
[wave=blue]Chanteeeeuuuuuh LA VIE chanteeeeuuuuhhh!!![/wave]
https://www.facebook.com/forumsep/

Barbara92
Accro
Messages : 2731
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Barbara92 » 18 juil. 2018, 00:44

Ça me paraît quand même gros, quand on sait que la majorité des français ont des problèmes de sommeil et que la dépression est le mal du siècle.
D'ailleurs j'ai regardé sur internet et la dépression avant la déclaration de la maladie ne serait pas spécifique à la sclérose en plaque mais aux maladies auto-immunes en général. Par contre ils ne savent pas si c'est un signe précurseur ou si c'est un élément déclencheur.

Avatar de l’utilisateur
Mallorie
Accro
Messages : 2134
Inscription : 24 juin 2016, 10:41
Ville de résidence : 24800 Vaunac
Prénom : Mallorie
Ma présentation : viewtopic.php?f=32&t=13189
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Mallorie » 18 juil. 2018, 08:51

L'article ne dit pas que toutes personnes ayant des problèmes de sommeil ont la SEP...
Je pense que le but de cet article, c'est plus d'amener les médecins à prendre les symptômes des patients dans leur globalité au lieu de vouloir traiter les symptômes indépendamment les uns des autres...
[wave=blue]Chanteeeeuuuuuh LA VIE chanteeeeuuuuhhh!!![/wave]
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Bashogun
Célébrité
Messages : 5868
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Bashogun » 18 juil. 2018, 10:25

Hello !

je suis d'accord avec toi, Mallorie, sur l'intérêt que présente cette étude : alerter les médecins sur certains symptômes qui pourraient être précurseurs d'une Sep.
En même temps, il me semble que cette question appelle à une grande prudence, en raison des limites soulevées par Barbara qui rejoignent mes propres interrogations sur les biais de cette étude strictement statistique.
D'autant plus quand je lis ceci dans la presse :
Ces recherches pourraient permettre de diagnostiquer et de traiter la maladie le plus tôt possible. La meilleure stratégie thérapeutique pour ralentir la progression de la sclérose reste un traitement avant même l’apparition des premiers symptômes, rappelle l’American Academy of Neurology.
https://www.20minutes.fr/sante/2309171- ... rs-maladie
Avant même l’apparition des premiers symptômes... :shock:
Soit, pourquoi pas... mais alors, sur quoi fonder le diagnostic précoce en l'absence de symptômes (avant même) ? Examen clinique RAS, IRM RAS etc. Sur une simple 'suspicion statistique' ?
A ce compte-là, le risque est par exemple de prescrire des traitements qui agissent sur le système immunitaire à des patients dont la pathologie, pas bien définie, se révèle très différente - comme une affection virale qui profiterait allègrement d'une réduction immunitaire...
Je crains fort qu'une telle étude ne soit instrumentalisée par les lobbies, s'ils n'en sont pas à la source, dont on connaît les pratiques en matière de conflits d'intérêt.

Que les 'troubles' mis au jour par l'étude soient autant de signaux d'alerte pour les médecins peut être très intéressant mais il y a de très nombreuses conditions à réunir pour éviter des dérives fâcheuses.
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Avatar de l’utilisateur
Mallorie
Accro
Messages : 2134
Inscription : 24 juin 2016, 10:41
Ville de résidence : 24800 Vaunac
Prénom : Mallorie
Ma présentation : viewtopic.php?f=32&t=13189
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Mallorie » 18 juil. 2018, 11:10

Je ne suis pas pour qu'on traite avant de connaitre exactement le mal...

Ce que je voulais simplement dire, c'est qu'on est une majorité ici a avoir attendu longtemps avant d'être diagnostiqués et souvent nous avions des signes précurseurs qui n'ont alarmé personne parce que justement actuellement la médecine occidentale ne traite pas l'individu dans son ensemble mais symptômes par symptômes.

On le voit bien quand on va chez un médecin traitant... combien d'entre eux ont le temps de prendre du temps avec le patient en face de lui? Le médecin vous demande pourquoi vous venez, vous expliquez le dernier symptômes (nez qui coule, fatigue, boutons ou que sais-je), on vous osculte, vous prend la tension et upupup une ordonnance pour le dit symptôme... Combien creusent vraiment?
Je me souviens de symptômes que j'ai eu il y a des années, et j'en ai parlé à mon médecin... pris un par un il n'y avait rien d'anormal... mais si l'ensemble avait été compilé et étudié le diagnostic aurait sans doute était plus prompt à venir...

Attention, mon discours n'est pas contre les médecins traitants ou le corps médical en général, ils font comme on leur a appris, je pense juste que quelque soit le mal dont souffre une personne, il serait intelligent pour notre médecine d'évoluer un peu et de prendre l'individu dans son ensemble au lieu de ne traiter que la partie visible de l'iceberg...
[wave=blue]Chanteeeeuuuuuh LA VIE chanteeeeuuuuhhh!!![/wave]
https://www.facebook.com/forumsep/

Barbara92
Accro
Messages : 2731
Inscription : 16 oct. 2017, 10:08
Contact :

Re: Des signes précurseurs d'une sclérose en plaques ?

Message non lu par Barbara92 » 18 juil. 2018, 11:42

Ca je suis d'accord, il y a très peu de médecin enquêteur, et c'est bien dommage.
Je pense aussi que ça vient de leur formation.

Lundi je ne suis pas allée travailler car j'étais pas bien, en ne prenant plus mes médocs certains symptômes sont revenus en me gâchant complétement ma nuit et en altérant mon état général. Bref j'ai pris rdv chez le docteur qui avait de la place ce jour là, doctoresse en l’occurrence, que je n'avais jamais vu. Je lui explique toute mon histoire, et puis elle me questionne. Quand je lui dit que j'ai mal à la tête et surtout sur les côté, elle me demande si quand j'appuie sur mes tempes ça me soulage, elle me demande si j'ai des douleurs musculaires, elle me demande si quand je me brosse les cheveux les paresthésies du crâne viennent spécialement à ce moment là, enfin pas mal de questions. Et elle fini par me dire qu'elle a travaillé en médecine interne à l'hopital Lariboisière à Paris, et qu'elle a vu beaucoup de maladie auto-immunes. Certains de mes symptômes lui ont fait penser à une maladie en particulier. En tout cas, elle m'a demandé de l'a recontacté lorsque j'aurai le diagnostic car ça l'intéresse. Et c'est vrai que c'est vraiment rare de voir des médecins qui creusent comme ça.

En tout cas, c'était un constat qui devrait être fait de manière générale, et pas juste en ce qui concerne la sclérose en plaque. C'est un constat qui devrait arriver directement en école de médecine.

Répondre

Revenir à « MODES DE DIAGNOSTIC »