Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Avatar de l’utilisateur
Garion
Confirmé(e)
Messages : 171
Inscription : 21 nov. 2019, 16:00
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=17414
Contact :

Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par Garion » 24 nov. 2019, 08:52

Allez, je me lance dans une nouvelle question qui me travaille énormément, pour laquelle vous n'aurez pas forcément "LA" réponse mais je pense que ça me fera dans tous les cas du bien de la mettre à plat et d'entendre vos expériences...

Alors voilà, depuis un an je suis en arrêt de travail car les symptômes ont pris le dessus (principalement douleur, fatigue et problèmes visuels).
Je ne me vois pas reprendre le travail, car les journées me mettait vraiment à plat, du cout j'étais complètement HS en rentrant le soir et le WE, pas vraiment compatible avec mon rôle de jeune père, et pas vraiment envie de me tuer au travail pour la gloire (travail très stressant et avec de la route) car les symptômes étaient décuplés...

J'ai rencontré un médecin conseil de la sécurité sociale en début d'année qui m'a dit que je ne serai pas recontacté pendant 18 mois, le temps de voir mon état se stabiliser (ce qui me semble antinomique avec la SEP mais bon...) et de voir quel effet aurait le traitement par Ocrelizumab (là aussi j'ai du mal à imaginer comment "quantifier" son effet...).
Maintenant j'attends mais je me pose beaucoup de questions pour mon avenir.
J'ai rencontré une assistante sociale de la sécurité sociale, qui a étudié mes droits (sans beaucoup de détails tout de même...) et qui m'a clairement indiqué qu'en catégorie 1 je toucherais une misère, alors qu'en catégorie 2 je pourrais prétendre à un montant supérieur (ce sera pas Byzance mais on pourrait survivre avec ça).
Le truc c'est que, comme nous avons une maladie dont les symptômes sont invisibles, je m'interroge sur la reconnaissance du médecin conseil lorsqu'il me recevra, je crains qu'il pense que je simule ou que j'en rajoute... Bref, que je sois classé en catégorie 1 et non en 2 (d'autant plus qu'apparemment un des médecins conseils de mon secteur est carrément refractaire à mettre les gens en cat 2, dixit l'assistance sociale elle-même).
Avez-vous été confrontés à ce problème ?
L'assistante sociale m'a dit que dans ce cas je pourrais toujours faire appel de sa décision, mais est-ce qu'une commission va vraiment aller à l'encontre d'un de ses médecins ?

L'idée n'est pas que je reste à la maison à rien faire, mais que je puisse retrouver une activité de quelques heures par semaine, professionnelle ou associative, proche de chez moi et qui me permette de conserver une vie sociale et une motivation à me lever le matin.

Merci de m'avoir lu, jusqu'au bout si vous en êtes là :D , et merci d'avance pour vos retours !
La paix et le bonheur sont disponibles dès lors que nous pouvons calmer nos pensées distraites pour revenir au moment présent et remarquer le ciel bleu, le sourire d'un enfant, la beauté d'un lever de soleil.

Marie91
Passionné(e)
Messages : 1575
Inscription : 21 oct. 2016, 10:01
Prénom : Marielle
Ma présentation : 7 ans de sep.
Localisation : ESSONNE
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par Marie91 » 24 nov. 2019, 09:53

Difficile de te repondre car chaque cas est différent. Personnellement j'ai été mise en invalidité catégorie 2 au bout de 2 ans d'arrêt de travail, il ne s'est pas posé la catégorie 1 pour laquelle tu continue à travailler en réduisant ton temps de travail car je ne pouvais plus me rendre sur mon lieu de travail trop loin de chez moi en transport. Au vu de mon état, ça s'est passé directement comme ça… L'invalidité est calculée sur tes 10 dernières années de travail, ensuite selon si ton employeur a cotisé à une prévoyance ou non tu peux prétendre à une rente qui complète ta pension d'invalidité quelquefois jusqu'à hauteur de ton dernier salaire. Après difficile en effet d'évaluer ce à quoi tu peux prétendre sachant que cela dépend si tu es dans le privé ou le public, le nombre d'années que tu as travaillé, ton âge… etc... On dit que dans le privé tu as droit à 3 ans d'arrêt de travail mais la sécu te convoque souvent avant pour te proposer la mise en invalidité. Si ça fait un an tu as encore un peu de temps mais il faut bien tout considérer avant de s'arrêter complètement car c'est pas facile non plus de rester chez soi à rien faire, même le bénévolat dépend aussi de ton état de fatigue du coup c'est un peu comme le sport la motivation n'est pas toujours au rendez vous.. Après je parle pour moi qui est 50 ans, tu es sans doute bien plus jeune alors je dirai qu'il faut tout analyser avant de te lancer dans une invalidité, peut être une reconversion professionnelle… En tout cas bon courage je sais par expérience que ces questionnements ne sont pas des moments faciles...

Avatar de l’utilisateur
lélé
VIP
Messages : 4109
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16798
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par lélé » 24 nov. 2019, 11:53

Hello
Comme Marie l'on métier passion d'assistante maternelle n'était pas compatible avec la pathologie
Et ce fut en catégorie 2
Tu peux calculer en gros ton Pactole
C'est tes 10 meilleures années et en catégorie 1 30% et catégorie 2 50% du brut

Puis peuvent s'ajouter avec la MDPH l'AAH mais les revenus de ton épouse sont pris en compte
Secondaire progressive.

Avatar de l’utilisateur
Garion
Confirmé(e)
Messages : 171
Inscription : 21 nov. 2019, 16:00
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=17414
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par Garion » 24 nov. 2019, 12:02

Mon métier à moi était plus alimentaire que passion...
Je ne veux pas m'arrêter complètement, je veux conserver une activité, ne serait-ce que pour ne pas ruminer seul à la maison. Et pour ça je chercherai quelque chose proche de chez moi, car la route me fatigue, mais vivant à la campagne je n'aurais peut-être pas beaucoup d'opportunités.

La chose que je me demande c'est comment notre maladie est perçue par les médecins conseils et si elle est reconnue à juste titre...
La paix et le bonheur sont disponibles dès lors que nous pouvons calmer nos pensées distraites pour revenir au moment présent et remarquer le ciel bleu, le sourire d'un enfant, la beauté d'un lever de soleil.

Avatar de l’utilisateur
lélé
VIP
Messages : 4109
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16798
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par lélé » 24 nov. 2019, 12:40

Catégorie 1, tu conserves ton job et l'invalidité se cumule à une certaine hauteur si mi temps

Catégorie 2 tu peux travailler à mi temps mais en catégorie 2 ils estiment que tu n'as pas besoin de travailler car ton état t'en empêche
Elle m'avait expliqué que si tu es en 2 mais tu bosses tu peux être rétrograde en 1

Que tu sois en 1 ou 2 et que tu bosses le complément à hauteur de ton salaire est au prorata

Ensuite les médecins savent que la sep c alleatoire
Un coup ça va un autre pas
Bon sur 3 g eu deux géniaux et une qui m'a insulté et jeté son sonotone dessus lol
Secondaire progressive.

Algernon
Confirmé(e)
Messages : 183
Inscription : 27 déc. 2017, 10:36
Ville de résidence : Bretagne
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15298
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par Algernon » 24 nov. 2019, 13:25

Bonjour,
Je me joins a l'assemblée pour te souhaiter la bienvenue sur ce forum.

A ma connaissance, pour les ALD le classement en invalidité se fait après 3 ans d'arrêt maladie.
La sécu décide de la catégorie.

Information complémentaire qui a son importance. La Prévoyance de ton entreprise si elle en a une.
Dans ce cas, le classement en invalidité par la Sécu permet d'ouvrir ce dossier.
La Sécu n'en parle pas, c'est du privé. Les entreprises n'en parlent pas forcément non plus...
Ne fais surtout pas la bêtise de démissionner avant de bien te renseigner sur ce point. Tu perdrais un complément de revenu non négligeable.
Pense à ton avenir, désolé la SEP va durer

Bonne journée à tous.

Avatar de l’utilisateur
Garion
Confirmé(e)
Messages : 171
Inscription : 21 nov. 2019, 16:00
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=17414
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par Garion » 24 nov. 2019, 14:51

@ Algernon :
Oui je me suis renseigné auprès de ma prévoyance, mais en gros si je suis en catégorie 1 je n'aurais le droit à presque rien, voire rien du tout même si je continue à travailler à mi-temps, alors qu'en catégorie 2 elle pourrait intervenir un peu plus.
Mais toutes les assistantes sociales que j'ai rencontré (MDPH, sécu et employeur) m'ont toutes dit de ne pas démissionner tant que mon invalidité n'est pas prononcée... En un mot, je suis bloqué dans cette entreprise tant que le médecin conseil n'a pas statué sur mon sort... Et du coup je ne peux pas envisager une réorientation pour l'instant.

@ Lélé :
L'assistante sociale de la sécurité sociale m'a dit que tu pouvais travailler quelques heures par semaine, sans dépasser un plafond, sans quoi il te supprime carrément les droits.
J'ai lu ton témoignage sur le médecin qui t'a insulté, effrayant en effet, et je crois qu'il y en a un comme ça dans mon secteur :cry:
La paix et le bonheur sont disponibles dès lors que nous pouvons calmer nos pensées distraites pour revenir au moment présent et remarquer le ciel bleu, le sourire d'un enfant, la beauté d'un lever de soleil.

Algernon
Confirmé(e)
Messages : 183
Inscription : 27 déc. 2017, 10:36
Ville de résidence : Bretagne
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=15298
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par Algernon » 24 nov. 2019, 17:43

:D , au moins tu ne te laisses déborder.
N’oublie pas non plus que ta catégorie d'invalidité peur évoluer dans le temps avec l'évolution de ta sep... ou autre.
Bien sûr je ne te le souhaite pas.
Bonne fin de week-end à tous

Avatar de l’utilisateur
lélé
VIP
Messages : 4109
Inscription : 17 sept. 2015, 07:08
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=16798
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par lélé » 24 nov. 2019, 18:03

Hello garion
J'espère que tu ne le verras pas alors
Après avec le recul j'aurai dû sortir du bureau et aller voir la secrétaire

Me concernant en invalidité à 39 ans ma prime en cat 2 est très petite. Je touchais beaucoup plus en maladie
Secondaire progressive.

Avatar de l’utilisateur
Garion
Confirmé(e)
Messages : 171
Inscription : 21 nov. 2019, 16:00
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=17414
Contact :

Re: Reconnnaissance de la maladie et invalidité

Message non lu par Garion » 24 nov. 2019, 21:21

J'espère ne pas passer en invalidité trop rapidement c'est sûr, mais ça fait partie de mon besoin d'essayer de tout maîtriser pour savoir où je mets les pieds... Enfin on peut toujours y croire :D
La paix et le bonheur sont disponibles dès lors que nous pouvons calmer nos pensées distraites pour revenir au moment présent et remarquer le ciel bleu, le sourire d'un enfant, la beauté d'un lever de soleil.

Répondre

Revenir à « Sécurité sociale »