Syndrome des jambes sans repos - symptômes

Douleurs, fourmillements, décharges éléctriques
Avatar de l’utilisateur
Bashogun
VIP
Messages : 3943
Inscription : 14 juin 2016, 18:47
Ma présentation : viewtopic.php?f=23&t=13044
Contact :

Syndrome des jambes sans repos - symptômes

Messagepar Bashogun » 24 févr. 2017, 16:10

Nous sommes nombreux, sépiens, à souffrir du syndrome des jambes sans repos. Pour ma part, ça a commencé bien avant les premiers symptômes de la Sep. Mon médecin traitant n'a pas su l'identifier. Ne pas savoir de quoi je souffrais ne permettait pas d'apprendre à le gérer.
Il n'est donc pas inutile, je pense, d'en rappeler les symptômes afin de permettre au plus grand nombre de pouvoir identifier ce syndrome, à tout le moins d'ouvrir une piste - qu'il conviendra de vérifier auprès de son médecin.

SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS (SJSR)
Vulgaris Médical

Définition
Le syndrome des jambes sans repos est une sensation profonde et désagréable d’agacement au niveau des jambes, occasionnant un inconfort, présente lors de périodes de repos, de détente ou d'inactivité (endormissement, réunion, longs voyages).

Généralités
(...)

Épidémiologie
Le syndrome d'impatience musculaire de veille et le syndrome des mouvements périodiques des jambes au cours du sommeil semblent concerner environ 10 % de la population générale. Cette prévalence augmente avec l'âge au moins jusqu'à 60 ans.

Symptômes

    - Compulsion à bouger les jambes
    - Paresthésies (picotements, fourmillements, sensation de brûlure, besoin de bouger). Il s'agit de manifestations spécifiques survenant préférentiellement le soir et qui sont soulagés par la marche en particulier.
    - Dysesthésies (troubles de la sensibilité à type de diminution ou d’exagération).
    - Envie irrésistible de bouger les jambes, de les plier, de les étirer avec une impression de soulagement.
    - Douleurs (parfois).
    - Absence de repos moteur.
    - Impression de traction.
    - Survenue essentiellement le soir ou la nuit, en position assise ou couchée.
    - Les symptômes, qui sont plus sévères le soir ou la nuit, ne sont calmés que par la marche ou des mouvements continuels qui soulagent temporairement l'inconfort.
    - Algomérasthénie (douleurs dans les cuisses).
    - Mouvements involontaires périodiques du sommeil et des membres à l'éveil et au repos.
    - Difficultés d'endormissement.
    - Perturbation de la continuité du sommeil avec fatigue et quelquefois somnolence.
    - Secousses brusques pendant le sommeil.
    - Insomnie et fatigue.
    - Somnolence durant la journée.

Le plus souvent, les patients se plaignent des membres inférieurs et certains d'entre eux présentent des symptômes concernant les membres supérieurs également. Pour certains, la fatigue accentue les symptômes. Certains d'entre eux sont obligés de se lever pour soulager les paresthésies et les dysesthésies qui entraînent l'apparition d'insomnies parfois sévères et résistantes au traitement par hypnotiques (somnifères).
Les mouvements effectués par les patients sont l'extension du gros orteil et la flexion du pied, parfois la flexion du genou et de la hanche.

Physiopathologie
(...)

Lire l'article intégral (5 pages)
Compte Twitter du forum @forum_sep
https://twitter.com/FORUM_SEP
Suivez et utilisez le hashtag :
#SepbySep, la SEP par ceux qui la vivent
Compte Facebook du forum
https://www.facebook.com/forumsep/

Revenir vers « TROUBLES SENSITIFS »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité